« Kingsman : The Golden Circle » : de l’élégance, de l’action et beaucoup d’humour

Pour le deuxième volet du film, l’agence de service secret Kingsman est obligée de collaborer avec leurs homologues américains de l’agence Statesmen afin de lutter contre un des barons de la drogue.

Matthew Vaughan (The Pusher, Kickass, X-Men: First Class) revient pour diriger la suite de son premier opus, tiré de la série de comic books The Secret Service (créé par Mark Millar et Dave Gibbons).

Avec un budget de plus de cent million de dollars, le realisateur britannique nous livre une très bonne spy-Story avec les mêmes traits comiques et parodiques des 007. Un style bien particulier qui apporte des scènes d’actions spectaculaires qui n’ont rien à envie aux grands blockbusters hollywoodiens. Les chorégraphies de combats, avec un superbe montage et des mouvements de caméra très travaillés, arrivent à créer de merveilleuses scènes d’action.

Cette fois-ci, en plus des acteurs anglais du premier film, Taron Egerton, Colin Firth et Mark Strong retrouvent aussi un grand casting américain, comme Julianne Moore, Halle Berry, Channing Tatum, Jeff Bridges et un très réussi Elton John (jouant son propre rôle). Le voir donner des grand coup de pied à la sauce Matrix vaut à lui seul le prix du billet.

La confrontation entre la Grande Bretagne et les Etats-Unis est omniprésente. On reconnait d’un côté la classe et l’élégance, et le style « cowboy-whisky » bourrin venu directement du Kentucky de l’autre.

Beaucoup d’idées originales et géniales, comme le QG américain en forme de bouteille de whisky ou le nom des agents avec des noms d’alcool : Whiskey, Tequila ou bien le chef, Champagne, qui se parfume la moustache avec du Scotch. Les gadgets typiques des espions ne manquent pas à l’appel : briquet-grenade, parapluie pare-balles, ou encore des préservatifs a appliquer sur les doigts (pas de spoil sur leur fonction).

Le seul point noir du film se trouve dans l’intrigue. En effet, la menace qui risque d’exterminer des millions de gens est très similaire à celle du premier opus, ce qui a pour effet d’être plus amusé par ce qu’il se passe à l’écran qu’intéressé à l’histoire.

141 minutes d’un film très drôle, conseillé à tout genre de public.

P.S : ne vous étonnez pas si, en sortant de la salle, vous êtes pris par une très grosse envie de chanter du John Denver dans la voiture.

Note : 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s