Bigflo & Oli : « La vraie vie », de long en large

Deux ans après leur premier album, couronné d’un disque de platine à la surprise générale, Bigflo & Oli ont dévoilé leur nouvel opus « La vraie vie » vendredi dernier.

Album très attendu, il était impossible de connaître sa date de sortie, car le duo toulousain avait complètement déserté les médias et les réseaux sociaux depuis plusieurs mois afin de retrouver le calme et la concentration nécessaire pour « sortir le meilleur album possible ». Finalement, c’est le 23 juin dernier que le public a découvert ce nouveau projet.

Entre poésie, nostalgie de l’enfance, chansons romancées et d’autres plus dansantes, beaucoup de craintes et de doutes de la part des deux interprètes. Il en sort un album extrêmement réussi et déconcertant d’humilité, dressant le bilan de leur premier album et de leur nouvelle vie.

C’est un album dans lequel les deux frères se livrent beaucoup plus, que ce soit sur leur vie familiale, la maladie qui a touché leur mère, le succès qu’ils apprécient autant qu’ils s’en méfient ou leurs souvenirs enfantins qu’ils regardent avec tendresse.
Dans le même temps, on y retrouve une sincérité qu’il leur est chère, des textes plus offensifs, avec toutefois une très belle plume qui avait déjà fait sensation sur le premier album, La cour des grands, sans pour autant mettre de côté leur passion pour la Musique (avec un grand « M »), n’hésitant pas à terminer leurs chansons par quelques notes de trompette pour Oli, et de piano pour Bigflo.

Le première album ne contenait aucun featuring, c’est désormais chose faite, et pas des moindres : Busta Rhymes, Joey Starr ou encore Stromae (pour une instrumentale) ont participé à ce projet. Moins connu mais tout aussi touchant, leur père, chanteur de salsa, a également écrit une chanson très émouvante sur le thème de la paternité avec ses deux fils.

Ne reniant pas un certain engagement, cet album aura le mérité d’avoir fait naître une pépite : « s***** ! ». Une chanson romancée, qui parle d’une prostituée, avec un grand travail sur l’écriture, un très beau message ainsi qu’une grande remise en question d’eux même et une véritable morale sur les comportements en société.

Il ne restait plus qu’à attendre les chiffres des ventes sur la première semaine afin de connaître l’ampleur du succès. La première semaine est passée et le verdict est sans appel. Avec 21.000 exemplaires écoulés lors de la première semaine (hors streaming), le retour des deux frères toulousains est une franche réussite !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s