Jean Lassalle : le fils de berger à la Présidentielle

Considéré comme l’OPNI (Objet Politique Non-Identifié) de cette présidentielle, Jean Lassalle compte bien faire la différence. Tout d’abord, issu d’une famille modeste de bergers des Pyrénées, il a eu un parcours politique totalement atypique : élection aux municipales de Lourdios-Ichère à 21 ans, puis aux départementales à seulement 26 ans. Fort de ses origines, il n’a pas peur de s’engager pour les causes qu’il chérie ; cela l’a mené à faire une grève de la faim de 39 jours à l’Assemblée Nationale (dont il est membre depuis 2002 en tant que député non-inscrit) pour sauver une usine de son département (Pyrénées-Atlantiques).

Que propose cet homme du peuple ? En tant que centriste, qu’est-ce qui le différencie d’Emmanuel Macron ?

Les deux hommes traitent la question européenne sur deux points de vue différents : Emmanuel Macron va avoir une vision plus économique de l’Europe ; en facilitant les échanges et en luttant contre la concurrence déloyale. Jean Lassalle propose, quant à lui, une Union Européenne plus tournée vers le citoyen soumettant systématiquement les traités européens par référendum et en revoyant le budget français sur les différentes directives européennes. Tous deux souhaitent une plus grande négociation sur la transition énergétique.

Pour augmenter la croissance, Jean Lassalle souhaite jouer sur la formation qui doit être plus tournée vers l’expérience professionnelle et alléger les charges des entreprises. Emmanuel Macron préfère augmenter le pouvoir d’achat des ménages et ouvrir deux millions de place de formation pour les jeunes et les chômeurs de longue durée.

L’objectif partagé de ces deux candidats reste sur l’éducation. En effet, ils souhaitent tous deux que les élèves sachent réellement lire, écrire et compter pour leur entrée au collège et que les classes bi-langues soient rétablies. Une révision de la réforme de 2016 sera également envisagée pour Jean Lassalle. Il souhaite aussi apprendre aux collégiens à filtrer les informations issues d’internet et créer des classes spécialisées vers les arts et sports.

Tandis qu’Emmanuel Macron souhaite engager de nouvelles forces de l’ordre, Jean Lassalle est favorable à un service militaire obligatoire pour les filles et garçons. Il souhaite un plus grand respect envers les forces de l’ordre en classant comme crime les agressions dont ils sont victimes et en cessant toute incitation à « faire du chiffre » pour revenir à l’essentiel.

Jean Lassalle, a contrario d’Emmanuel Macron, veut reconnaître le vote blanc, instaurer une proportionnelle à l’Assemblée Nationale (10% de nos députés seraient élus à la proportionnelle), finalement, il souhaite créer un référendum d’initiative populaire. Jean Lassalle veut interdire la nomination d’un ministre ayant un casier judiciaire, Emmanuel Macron veut, quant à lui, interdire la détention d’un casier judiciaire à tout élu.

En conclusion, les deux hommes centristes de cette élection ne se rejoignent pas sur les tous les points de leur programme et semblent même avoir parfois des avis complètement opposés. Est-ce que ces différences expliquent le choix de François Bayrou de s’allier à Emmanuel Macron, alors même qu’il a été l’ami proche de Jean Lassalle ?

La querelle des présidentielles de 2012 entre Lassalle ayant voté pour Nicolas Sarkozy et Bayrou, partisan de François Hollande, expliquerait-elle ce retournement du président du MoDem ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s