La Primaire à gauche se dessine 

Hier soir, Manuel Valls a annoncé sa candidature à la Présidence de la République depuis son fief d’Evry. Désormais ancien premier ministre, il devra pourtant convaincre les électeurs de gauche lors de la Primaire en janvier.

Hollande laisse se place

Alors que tout le monde s’attendait à une candidature du Chef de l’État, celui-ci a annoncé dans un discours qui confirmait pourtant les dires qu’il ne serait pas candidat à un second mandat. Il était clair qu’une candidature de Francois Hollande face à son Premier Ministre aurait été très compliquée et sinueuse. Mais Manuel Valls, qui voyait ses relations avec le Président se dégrader depuis plusieurs semaines, devra pourtant porter et assumer son bilan. Francois Hollande, qui remonte ironiquement dans les sondages depuis son annonce de non-candidature, a déjà donné le ton dans son discours du 1er décembre où il défendait un bilan positif et déclarait regretter uniquement la déchéance de nationalité.

Face à qui sera Valls ? 

Manuel Valls devra se confronter à des candidats qui se disent plus à gauche que lui, et en tout cas à une gauche moins libérale que lui. Ce sont Marie-Noëlle Lienemann, Benoit Hamon et Arnaud Montebourg (ancien Ministre de l’Économie) qui se chargeront d’incarner cette gauche des frondeurs, déçue par l’actuel quinquennat.
Ils auront face à eux des candidats qui ne sont pas au Parti Socialiste : Jean-Luc Bennhamias (Front Démocrate), Francois de Rugy (Écologistes !) et Pierre Larroturrou (Nouvelle Donne).

Certains refusent la Primaire

Emmanuel Macron, qui avait quitté le gouvernement en juillet, et Jean-Luc Mélenchon refusent toujours de passer par la case des Primaires. Ce dernier, soutenu par le Parti Communiste pour ces élections, concourra pour les couleurs de son mouvement « La France insoumise ». Emmanuel Macron, lui, se présente sous le drapeau de son mouvement « En Marche », crée en 2016.
Plusieurs pétitions ont également été lancées sur internet pour que Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux, se présente aux Primaires de la gauche. Celle qui avait quitté le gouvernement suite à la proposition de la déchéance de nationalité se etrouverai alors face à d’autres frondeurs, comme Arnaud Montebourg et Benoit Hamon.
Cette partie la plus à gauche du Parti Socialiste verra alors les voix se partager entre eux, alors que Manuel Valls profite du refus d’Emmanuel Macron de participer aux primaires pour récolter les voix de la gauche plus libérale.

On ne sait pas qui rejoindra François Fillon, vainqueur des Primaires de la droite et du centre, pour la course à la Présidence de la République, mais il est certain que la gauche devra se montrer solidaire si elle veut avoir ses chances face à une droite qui semble réussir à s’aligner derrière Francois Fillon.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s