Saint-Hoax et Alexandro Palombo : l’Art pour dénoncer

« La plus belle éloquence est celle qui fait bouger les choses » (David Lloyd George), mais souvent cela ne suffit pas. C’est tristement la 16ème année que l’on « célèbre » ce vendredi 25 novembre la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Un problème qui existe depuis toujours dans le monde entier. Alors que nous reste-t-il quand les mots et les beaux discours ne changent rien ? Comment peut-on dénoncer et arrêter la violence faite à l’encontre des femmes ? Pour faire face à leur impuissance, des artistes, aussi bien des hommes que des femmes, se sont ralliés à cette cause en réalisant ce qu’ils font de mieux. L’art s’adresse directement à nos sens, à nos émotions, il est ainsi un bon moyen de dénonciation et de sensibilisation dans un monde où l’on se sent vite dépassé.

Saint-Hoax – « Happy never after »

Impossible d’imaginer les princesses de notre enfance victime de violence conjugale. Et pourtant… En 2014, l’artiste syrien Saint-Hoax signe la campagne choc « Happy Never After » (Ils ne vécurent jamais heureux), en opposition au « Happy Ending » bien connu dans les contes des princesses Disney. Les images sont déstabilisantes. Elles mettent en scène Ariel, Cendrillon, Jasmine ou encore La Belle au Bois Dormant ensanglantées, brisées,  mises à mal pour nous sensibiliser aux violences faites aux femmes. En utilisant ces figures que l’on idéalise, qui représentent dans notre esprit la perfection, Saint-Hoax veut faire passer le message suivant : personne n’est à l’abri. Avec le slogan « Quand a-t-il arrêté de vous traiter comme une princesse ? Il n’est jamais trop tard pour mettre un terme à cela. » l’artiste engagé renverse le monde féerique de Disney que l’on connait tous pour mieux nous émouvoir et incite les femmes victimes de violences physiques, verbales ou sexuelles de dénoncer toute agression tant qu’il en est encore temps.

64f59a9a-c047-4b97-9448-be1ec34675f7

unnamed

o-disney-princess-2-570

Alexandro Palombo

C’est au monde du show-bisness que s’attaque cet artiste Italien pour dénoncer à son tour les abus dont sont victimes les femmes. À l’occasion de la journée pour l’élimination  de la violence à l’égard des femmes en novembre 2015, Alexandro Palombo réalise une collection d’image où l’on voit des personnalités meurtries et abimées. Angelina Jolie, Kim Kardashian, Emma Watson abandonnent leur maquillage, strass et autre artifice pour se mettre dans la peau de femmes battues.  Ici encore est utilisée l’image de belle femme célèbre pour accentuer le fait que n’importe qui peut être victime de violence conjugale. Leur notoriété donne un plus fort impact au message « La vie peut-être un conte de fées si tu brises le silence. Pas une femme n’est immunisée contre la violence conjugale. » avec le Hashtag suivant : StopViolenceAgainstWomen (Stop à la violence contre les femmes).

4 5 6

Tous ces artistes ont essayé de sensibilisé l’opinion publique sur ce combat pour les femmes avec une forme d’expression autre que les mots : les images. Celles-ci sont plus frappantes et percutantes. Et tous se rejoignent sur un même message : toutes les femmes peuvent être victimes de violences mais pour que cela s’arrête il faut le dénoncer.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s