Retour sur le palmarès des hommes de l’année de GQ

En choisissant Daphné Bürki à la présentation, notre cœur était déjà conquis.
Mercredi soir, le magazine GQ a annoncé son palmarès des hommes de l’année lors d’une cérémonie au Musée d’Orsay. Il y a eu du bon…et, parfois, du moins bon.

Retour (et avis) sur les prix décernés :

_ Acteur de l’année : Louis Garrel. Il le mérite amplement (« Mon Roi », « Les amours imaginaires », « Mal de pierres », etc) et j’approuve cette récompense ! Même si nous aurions tout autant aimé Pierre Niney à sa place…peut-être en 2017 ?

_ Humoriste de l’année : Fary. Bien qu’il soit très bon et que son passage il y a quelques semaines dans « On N’est Pas Couché » ait été remarqué et remarquable, j’aurais préféré Gaspard Proust ou même Nicolas Bedos, qui n’est pas vraiment humoriste mais qui a tout de même été très juste et très drôle sur le même plateau de Laurent Ruquier tout au long de l’année.

_ Femme de l’année : Audrey Fleurot. Épatante dans tous ses rôles (dernièrement « L’idéal » de Fréderic Beigbeder, au côté de Gaspard Proust), elle incarne la beauté et le glamour français à elle toute seule.

_ Businessman de l’année : Booba. C’est le caillou dans la chaussure du palmarès GQ… La musique, ok, c’est une question de goût. Mais pour les propos…on repassera. C’est certainement un très bon businessman, mais est-ce une raison pour le récompenser lui plutôt qu’un autre ?

_ Chef de l’année : Pierre Gagnaire. Pour ce qui est de la cuisine, il faut avoir goûté. Du coup, on fait confiance à GQ.

_ Animateur de l’année : Patrick Cohen. Son travail est respectable, ses interviews aussi et c’est un homme passionné. De plus, c’est l’homme le plus écouté de France dans sa matinale sur France Inter, au côté de Léa Salamé. Alors on est obligé de valider.

_ Sportif de l’année : Antoine Griezzman. Qui d’autre ? Ok, ça aurait pu être Teddy Riner ou Tony Yoka, mais « Grizou » a marqué l’Euro 2016 de football (et le cœur des français).

_ Homme politique de l’année : Emmanuel Macron. Le rebelle de la politique française mérite son prix, que l’on soit d’accord avec ses idées ou non. Il incarne un nouveau visage, et certainement une nouvelle façon de faire de la politique.

_ Designers de l’année : Erwan et Ronan Bouroullec. On avoue être un peu dépassé et ne pas du tout connaître ce domaine. Une fois de plus, on fait confiance à GQ.

_ Homme le plus stylé de l’année : Nekfeu. Ici aussi, ce choix s’impose. Son style, à l’image de son compte Instagram, est autant hip-hop que travaillé. De plus, sa collection avec Adele Exarchopoulos pour la marque de prêt-à-porter Rad a été un succès.

_ Prix de l’innovation : Quentin Sannié. Le créateur de Devialet signe des enceintes au son et au design parfait, il mérite amplement son prix.

_ Écrivain de l’année : Antoine Leiris. Son nom est célèbre depuis maintenant un an. L’auteur de la merveilleuse phrase et du très bouleversant livre « Vous n’aurez pas ma haine » est mon vrai coup de cœur. Il nous a fait du bien dans cette année compliquée.

_ Musiciens de l’année : Cassius. On aurait préféré Caribbean Dandee (JoeyStarr et Nathy), ou même encourager des jeunes DJs comme Kungs et Petit Biscuit, mais on approuve la décision de GQ !

_ Explorateur de l’année : Thomas Pesquet. Y a-t-il vraiment quelque chose à rajouter ? Il emmène la France jusque dans l’espace, et on l’en remercie !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s