Coup de gueule : notre futur en danger

09 novembre 2016.

Je me suis réveillée à 6h30. La tête dans le brouillard, il m’est impossible de lire sur les réseaux sociaux ce qu’il advient des élections américaines. Je branche alors les chaînes d’info en continue et le gros titre tombe : « Donald Trump devance Hillary Clinton ». Je ne veux pas y croire, je reste tétanisée dans mon lit, au bord des larmes après un certain temps. J’écoute les journalistes et spécialistes de la politique répéter qu’une victoire d’Hillary Clinton est désormais impossible vu l’avance de Trump. Incrédule devant cette carte des États-Unis qui se remplit de rouge, devant ces pro-Trump en joie et ces démocrates en larmes. La veille et les jours précédents, j’étais persuadée de la victoire d’Hillary Clinton. Je me disais que Donald Trump ne passerait jamais, que sa victoire était inconcevable. Puis les minutes, les heures sont passées, le choc s’est atténué même si la stupeur est restée. Le porte-parole d’Hillary Clinton est apparu à l’écran montant sur la scène de cette dernière pour demander aux partisans de rentrer chez eux. Si les journalistes ne parlent que d’une stratégie pour faire pression sur les médias annonçant les résultats, cette intervention a un goût amer de future défaite. Puis Donald Trump se rapproche des 270 grands électeurs nécessaires. À la télé, on annonce qu’Hillary Clinton vient d’appeler Donald Trump pour le féliciter et reconnaître sa défaite. Je reçois des notifications sur mon écran il est écrit: « Donald Trump est élu 45ème président des Etats-Unis ».

Si j’ai décidé de prendre la parole à ce sujet, ce n’est pas seulement pour raconter inutilement ma matinée qui, a été, je pense, la même pour beaucoup d’entre nous. Je tenais à m’adresser à tous ces français, tous ces jeunes, toutes ces personnes qui se disent « dépassés » par la politique. J’ai envie qu’ils voient ce qu’il se passe aux États-Unis, ce que le pouvoir de voter peut donner ! Veulent-ils suivre le chemin d’effondrement du monde comme les américains ? Après un résultat comme celui-ci, ou même comme le Brexit, la France peut-elle se permettre d’emprunter la route de la décadence mondiale ? Il est plus que jamais important de lire les programmes, et non pas se contenter d’écouter quelques idées balancées dans les médias, de s’intéresser à la politique et à nos candidats plutôt que de se résigner à « en avoir marre » et de voter par colère, par ras-le-bol et par dépit. Il y va de notre futur.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s